Vous êtes ici : Banjo classique

BANJO CLASSIQUE_ DEFINITION : qu' entend on par banjo classique ? Il ne s'agit pas , en fait , de musique classique ( classical music ) mais bel et bien d 'œuvres diverses composées pour la plupart entre les années 1880 et 1930 surtout aux Etats Unis et en Angleterre .On parlera plutôt alors de " classic banjo music " .

Les instruments sont pratiquement tous des 5 cordes de toutes tailles ( de diamètre de peau de 8 pouces à 18 pouces ) , tous montés avec des peaux animales et des cordes en boyau car les plastiques et le nylon n'étaient bien sur pas encore inventés . Les banjoïstes jouaient avec les doigts ( sans onglets ) . Les " Banjo orchestras " dont les membres pouvaient alors être jusqu' 'à plusieurs dizaines utilisaient aussi d 'autres banjos 6 et 7 cordes , y compris ceux joués avec un plectre et d 'autres instruments ( guitare , mandoline ) .

C 'est en effet à la fin de la guerre de Sécession ( 1861-1865 ) que la musique des immigrants noirs américains fut d'abord parodiée et finalement adaptée par les blancs dans les salons de musique ( minstrel shows ) . Les musiciens blancs de la région Est des états unis ( Philadelphie par exemple )la transformèrent en rajoutant notamment des harmonies plus riches mais en gardant cette forme de syncopation ; cette musique était alors essentiellement du " ragtime " ( traduction littérale : temps déchiqueté ) ,mais aussi des valses , des marches , morceaux extraits de répertoires populaires etc ;c 'est à dire que ce n 'était plus de la musique classique , mais ce n 'était pas encore du jazz . La mode du banjo alors se propagea aussi en Europe .

Les grands banjoïstes de l 'époque se nommaient alors Fred van Eps , Sylvester louis Ossman aux USA et Joe Morley , Emile Grimshaw , Eddie Oakley au Royaume Uni .

Nous allons voir aussi que les grands noms des " makers " , les fabricants d 'instruments , sont associés aussi au renom de cette musique .

LE REVE de SAMUEL S STEWART : Samuel Swain Stewart naquit en 1855 à Philadelphie ou il avait un magasin de musique ; il était éditeur , compositeur , musicien et surtout fabriqua environ 25000 banjos de toutes tailles , ce , dès 1878 et jusqu 'à sa mort en 1898 . Son rêve était de sortir le banjo de ce rôle qu' 'il avait encore alors d 'instrument populaire adapté surtout à la folk music ; il voulait l 'imposer dans les salons comme instrument de musique classique à part entière . Nous pouvons dire aujour d 'hui qu' 'il avait pratiquement réussi si l 'avènement de l ' électricité au tout début du 20 ème siècle , suivi par celle du microphone et enfin du jazz en 1920 , n 'étaient venu alors mettre un point final à ces rêves .

Il est à noter que nous devons à Samuel S Stewart l 'invention de la " banjorine " , banjo 5 cordes généralement accordé en Do et de tessiture inférieure à celle du banjo piccolo . Toujours pour ces mêmes raisons , il orthographiait sa géniale invention " banjeaurine "

CLASSIFICATION DES INSTRUMENTS : hormis les banjos-guitares ou banjo - mandoline , les instruments étaient alors tous des 5 cordes avec la mécanique de la chanterelle fichée au beau milieu du manche , ce qui n 'a gêné personne puisqu' 'encore aujour dhui , pratiquement tous les banjos dits " bluegrass " sont fabriqués ainsi ( à noter cependant l 'exception de certains banjos anglais dits " zyther banjos " où la mécanique de 5 ème corde est sur la tête de l 'instrument ) .

Le banjo 5 cordes " régular " : même si l'appellation est contemporaire , il s 'agit de l 'instrument qui fait la mélodie ou bien l 'accompagnement dans la tessiture médium . le diamètre de la peau est de 10 1/2 à 12 pouces , voir un peu plus , généralement . Le diapason ( distance entre le sillet et le chevalet peut être variable et , de toutes façons ' chaque " maker " de banjo était ravi de pouvoir proposer des options et des " sur mesure " à ses clients ) était variable . La tessiture de l 'instrument dont la basse est généralement accordée en Do est de 2 octaves et demi à 3 octaves voir un peu plus pour un "Bacon grand concert " par exemple . Je me suis aperçu alors , qu' 'étant donné que nous sommes loin de la tessiture du piano ( 7 octaves au minimum ) qu' 'il faut quelquefois un peu d 'adaptation dans certains morceaux ( ceux de Louis Moreau Gottschalk par exemple ) . Je me suis aussi aperçu que le diapason et taille du manche au sillet du banjo " standard " d 'aujour dhui , c 'est à dire le Gibson " mastertone " est exactement celui d 'un Weymann de 1900 . Gibson , dont les premières séries " pré_mastertone sont apparues dans les années 1920 , a donc probablement bel et bien copié soit sur Weymann soit sur Rettberg & Lange , N Y City , qui lui même avait copié sur Weymann .... Tout ceci pour préciser le débordement et l 'explosion des idées de tous ces fabricants du tournant du 19 ,ème siècle . je souhaiterais aussi préciser , par souci de corrélation avec mes autres écrits , que les makers de banjos de Boston et Philadelphie n 'étaient pas les seuls à être " pourris d 'idées " . Il en était de même chez nos luthiers Français à Mirecourt ( notamment Jérôme ) , chez nos luthiers vents à La Couture Boussey et bien déjà 100 ans plut tôt avec notre grand Sébastien Erard , génial inventeur des pianos du même nom , des harpes à pédale et de centaines de brevets ... mais , ça , c 'est une autre histoire …

Le banjeaurine : 5 cordes ; inventé par S S S , il est accordé en Do (ça donne donc exactement les mêmes notes que quand un bluegrasseux met son capodastre à la 5 ème case pour jouer " rawhide " par exemple ) . Le diamètre du fût est de 12 à 14 pouces ; A noter qu' 'il existe aussi des " concerts banjorines " avec des fûts de 10 pouces environ et des manches un peu plus longs et destinés à jouer des œuvres difficiles ( diapason accommodé )

Le Piccolo Banjo :5 cordes ; comme son nom l 'indique , c 'est le plus petit des banjos et il est destiné à jouer une mélodie aigüe oubien un contre chant . Son fût est de 7 à 8 pouces .

Le Lady Size : 5 cordes , plus petit , avec donc un diapason plus court et des frettes plus resserrées ; destiné aux femmes ou aux enfants . Il est un peu l'équivalent des violons 1/2 ou 3/4 avant de passer au violon " entier "

A noter également certains banjos , non vendus pour des Lady size , mais pratiquement de la même taille et destinés à être accordés un ton plus haut ( en La ou en Ré ) ; exemple S S Stewart " spécial Banjo " ; fut de 10 ou 10 1/2 inches .

Le Pony Banjo : 5 cordes ; idem réservé à un enfant ou quelqu'un de petite taille ou qui recherche un instrument très jouable et facilement transportable ; fûts de 8 ou 9 pouces .

Nota : S S S a aussi inventé un « banjorett « , le plus rare de la gamme avec un fut minuscule de 5 pouces et un manche standard .

Le Cello Banjo : 5 cordes éventuellement fretless , ç à d sans barrettes ; inventé également par S S Stewart . Le diamètre de son fût est généralement de 16 pouces , mais peut être de 15 pouces pour les banjos Anglais voire 14 pour les Gibson 4 cordes qui apparaitront plus tard . Il est accordé 1 octave en dessous du banjo standard .

Le Banjo Bass : 4 ou 5 cordes avec des futs de 18 pouces minimum ; accordé à l' octave plus bas .

Le Banjo guitare : destiné aux guitaristes , il reprend l 'accord de la guitare et est généralement joué avec un plectre ( plectrum_ médiator ) pour les accompagnements. Il peut être cependant joué avec les doigts mais n'offre pas la dynamique et la " pêche" que pourrait avoir un vrai banjo 5 cordes ; ceci à cause de la tessiture, du diapason et aussi de l 'accord proprement dit du banjo guitare .

Le Banjo mandoline : idem ; destiné aux mandolinistes ; il est équipé de 8 cordes en métal et est alors joué avec un plectre . Grand succès en Europe pour ces instruments malheureusement avec une facture Française ou Italienne disparate et pas du tout à la hauteur de celle des " makers" Américains .

Le banjo ténor : je vais quand même en parler ici bien qu' 'il apparaisse plus tard ( aux alentours des années 20 ) . Il est principalement destiné à accompagner la musique jazz et New Orléans qui vient juste d'apparaître. Monté avec 4 cordes métal , il est généralement équipé d 'un " tone ring " , littéralement " anneau de son " , destiné à améliorer la qualité et la puissance du son de l 'instrument en y ajoutant du " sustain " . Son diamètre est de 11 pouces généralement ; ce fameux 11 pouces , standardisé par Gibson et qui est donc la dimension des banjos d 'aujour dhui .

Je voudrais préciser qu 'un banjo ténor doit être accordé comme un banjo ténor , ç à d en quintes ( Do Sol Ré La ) ou à " l' Irlandaise " , ç à d l 'octave inférieur de l 'accord d 'un violon pour pouvoir sonner . Son manche est de 17 ou 19 cases pour les 11 pouces .

Le Banjo Plectrum : de la même génération que le ténor et avec 4 cordes également , il reprend la taille et l 'accord du banjo classique ; il a donc 22 cases et est accordé basse en Do oubien en Ré

Il est surtout populaire en Angleterre , les banjoïstes Allemands , Français ou Américains jouant plutôt le ténor .

Le banjo Ukulele : popularisé en Angleterre dans les années 1920 par le musicien et acteur George Formby , il a 4 cordes , il est généralement accordé en Do , mais peut être accordé en ré voire en Mib pour accompagner le chanteur dont la tessiture de la voix serait plus haute . Monté en cordes boyau ou nylon aujour dhui , il offre la particularité d 'avoir un point commun quand même avec le banjo 5 cordes , c 'est ce les Ukelelistes appellent une " corde sortante " , ç à d une corde aigüe , une chanterelle là ou d 'habitude , il y a une basse ; exactement comme le banjo 5 cordes , donc .